CHAUMONT-SUR-LOIRE

Depuis le 18ème Siècle, et peut être, depuis bien plus longtemps encore, les seigneurs puis les différents propriétaires quise succédèrent sur la terre de Chaumont ont réservé un espace destiné au jardin, au potager.

Ils utilisaient les produits récoltés, pour eux même lors de leur présence au château, mais également pour nourrir les nombreuses personnes qui travaillaient à leur service. Le personnel était généralement nourri et quelquefois logé. Le jardin aaussi servi pour la production de fleurs destinées à la décoration, aussi bien

pour l’intérieur lors des nombreuses réceptions qu’ils organisaient que pour les extérieurs à la confection de massifs ornementaux. Au 19ème il était de très bon goût de décorer les propriétés de plantes souvent rapportées des pays lointains et tropicaux. Notre climat ne convenant pas à ces plantes exotiques, il fallut donc construire des bâtiments, des serres destinées à l’hivernage de ces arbustes des pays chauds.

Un jardin, dont nous définissons parfaitement le lieu grâce au cadastre napoléonien (de 1809 pour Chaumont) et à de nombreux plans conservés aux archives départementales de Loir et Cher, existait au sud du village du Frédillet, entre le château et le cimetière.

Lors du réaménagement du parc à la fin du 19ème siècle, le jardin sera déplacé au lieu dit le Poirier Herpin, à l’extérieur du parc actuel. Il sera intégré au paysage

Avant que la commune ne l’acquière, vers 1980, le potager était exploité par Mr et Mme Pierre Manubens quicultivaient des légumes pour l’approvisionnement des chaumontais et fournissait des

collectivités tel que la colonie de vacances de la RATP, le collège d’Onzain,… Arrivé à la retraite il abandonna son activité.

Le potager fut alors acheté par la commune. Plusieurs projets furent envisagés pour utiliser l’espace dont la construction d’une maison de retraite.

Finalement il est resté pratiquement dans son état d’origine outre les transformations qu’ont subies les constructions originelles du paysage de ce potager. L’orangerie a été transformée en cantine scolaire, un hangar communal a été construit à l’ouest, les murs sont toujours présents mais aucun entretien n’a été effectué pour les maintenir en état et ils menacent laruine ; la maison, le réservoir et le puits sont à

l’abandon. Dernièrement on a même rasé les petits réservoirs à eau au milieu du jardin pour implanter un terrain de foot-ball. Toutes ces interventions impromptues sur ce patrimoine ne semblent pas être de nature à la conservation de ce lieu et dénaturent complètement le potager. Cet espace aurait certainement pu être utilisé et protégé par la commune, dans l’esprit du lieu, compte tenu de sa position près des jardins et du château.

Adresse

Le potager de la Princesse de Broglie

Le Poirier Herpin

(à côté de l’école maternelle)

41150 Chaumont-sur-Loire

Au programme :

21 août 2021