Illya Amar

Illya Amar

Vibraphone

Percussionniste classique de formation , Illya décide de parcourir le monde musical et se spécialise très tôt dans le vibraphone et le marimba qu’il perfectionne à Berlin avec David Friedman dans un style qui lui permet d’aborder le jazz aussi bien que la musique de chambre ou la chanson française.

Il part en Inde étudier la musique folklorique du Rajasthan avec Gazi Khan Manganiar et se tourne à son retour vers la musique du monde, notamment avec les chanteuses Aline De Lima (Brésil), Huong Thanh (Vietnam), Léa Sarfati  dans le duo Lame Vocale (lauréat de la fondation CIMA, bourse FNAPEC) ou le trio Dos Soles, avec lequel il sort son premier disque chez ICI Label.

Illya joue régulièrement en tant que percussionniste dans l’ensemble Carpe Diem (musique de chambre) et s’implique dans les actions du collectif humaniste Esperenz’art en montant un duo avec la violoniste Alexandra Soumm.

Dans un autre genre, il travaille depuis plus de 10 ans avec Fanch (Amdée Colère) dans univers nettement plus rock.

En 2010, Il est lauréat du concours de musique sur film muet « Strade del cinema » et poursuit jusqu’à présent un travail sur les films muets (notamment Charlie Chaplin et plus récemment Buster Keaton).

Illya développe parallèlement  sa carrière de jazzman, en collaborant notamment avec le guitariste Nguyen Lê dans de nombreux projets: Songs of Freedom dont le disque a été salué par la critique et actuellement dans le projet Dark side 9 et le nouveau Streams 4tet (Chris Jennings, John Hadfield). Il multiplie des lors les rencontres en travaillant avec des artistes comme Leila Martial, Organic 5tet, Magic Malik, Céline Bonacina, Stéphane Galland, Samuel Blaser, Prabhu Edouard, Keyvan Chemirani…

En concert :