Raluca Joandrea

Raluca Joandrea

choriste

Raluca JOANDREA (soprano lyrique) née à Iassy en Roumanie. Artiste pluridisciplinaire, elle s’est consacrée très jeune à l’étude du piano, de chant chorale, d’harmonie, de contrepoint au théâtre et à la danse. Elle rentre à l’Université de Musique George Enesco où elle choisit comme discipline le piano et le chant lyrique. En 2005 elle gagne le troisième prix au Concours National d’interprétation « Yamaha » et le prix « Nicolae Marcovici » pour le meilleur étudiant pianiste  accompagnateur. Entre 2006 et 2012 elle participe aux tournées réalisées par L’Opéra National Iassy en Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Pays Bas et Norvège. Depuis son arrivée en France, elle approfondit ses connaissances du chant lyrique. Après l’obtention d’un ‘Premier prix perfectionnement de chant à l’unanimité et un cycle3 de musique de chambre avec mention très bien à l’unanimité elle intègre l’opéra de Tours en tant qu’artiste lyrique pour divers projets : Suor Angelica, Traviata, Madame Butterfly, La belle Hélène, Eugène Oneguine, Le pays de sourire, Tosca et Rousalka et l’opéra Marseille – Hamlet et Boris Godunov. Elle est aussi diplômée de master recherche musicologie à l’Université François Rabelais à Tours.

En concert : 

Duo Jatekok

Duo Jatekok

Adélaïde Panagetpiano
Naïri Badal, piano

« Les deux filles du duo Jatekok ont tout pour elle : rigueur dynamique et verve expressive, clavier prolixe et toucher polyglotte, et plus que tout, une manière d’osmose jubilatoire. » Le Monde

Formé des pianistes Adélaïde Panaget et Naïri Badal, le duo Jatekok s’est imposé comme l’un des plus prometteurs de sa génération. Toutes deux diplômées du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, elles ont notamment remporté le Concours international de Gand en 2013 et de Rome en 2011. Elles viennent de sortir leur premier enregistrement chez Mirare, « Danses », unanimement salué par la critique.

Elles trouvent un chemin vers un public qui reconnaît leur sincérité, leur simplicité, leur talent et leur authenticité. Jatekok : jouer du piano, avec le piano, à quatre mains, à deux pianos, classique, contemporain, avec le public, avec d’autres musiciens, d’autres artistes. Jouer, c’est l’essence de leur Duo.

En concert : 

Jeanne Hourez-Desombre

Jeanne Hourez-Desombre

Piano

Jeune pianiste de la scène française et diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes de George Pludermacher, Haruko Ueda et Frank Braley, Jeanne Hourez-Desombre poursuit actuellement ses études à l’Université de Montréal dans la classe de Dang Thai Son. Elle a reçu les conseils de grands maîtres tels Michel Merlet, Jean-Claude Pennetier, Jane Coop, Jean-Philippe Collarde et Jacques Rouvier, entre autres. Elle a été récompensée dans plusieurs concours : Premier Grand Prix au Concours Flame (2007), au Concours d’Aix-en-Provence, au Concours Alain Marinaro (2015), lauréate du Concours de l’OPMEM à Montréal. Elle apprécie l’enseignement et la musique de chambre qu’elle partage avec d’autres musiciens en différentes formations.

En concert : 

Cécile Houillon

CECILE HOUILLON

Soprano

Cécile Houillon nait à Marseille où elle obtient tout d’abord sa licence en Socioéconomie des territoires à la faculté des sciences économiques d’Aix en Provence. Passionnée par le chant et seule musicienne de sa famille, elle décide de se consacrer entièrement à la musique et déménage à Genève. Elle intègre par la suite la Haute Ecole de Musique de Lausanne où elle étudie auprès de la cantatrice Brigitte Balleys. Elle travaille également son jeu de scène avec Marc Mayoraz en intégrant l’atelier lyrique où le théâtre et l’opéra font partie de sa formation.

Elle prend part à plusieurs masterclass avec, notamment, Leonardo Garcia Alarcon, Martin Katz, Nadine Denize et John Fiore. Parallèlement à ses études à la Haute Ecole, elle a eu l’occasion de travailler avec Rachel Bersier et Heidi Brunner. Suite à l’obtention de son Bachelor of Arts en chant en 2014, elle interprète le role de la Princesse dans Le Chat Botté de C. Cui, celui de Miss Jessel dans Turn of the Screw de B. Britten, le rôle d’Ulana dans l’opéra Manru de I. Paderewski. L’année qui suit, elle tient le rôle titre dans L’Ombra de U. Bottacchiari ainsi que celui de la Première Dame dans une Flûte Enchantée d’après W-A. Mozart revisitée pour l’occasion.

Enfin, 2016 verra l’obtention de son Master of Art en chant ainsi que sa participation à l’émission radiophonique « Master sur les Ondes » présenté en direct sur Espace2 par Francesco Biamonte. Elle y interprétera de longs extraits de l’opéra L’Ombra avant de le chanter de nouveau en entier en mai à Bienne puis août, avec orchestre cette fois, à l’occasion du festival Va Jouer Dehors.

En concert : 

Perrine Guillemot

PERRINE GUILLEMOT

Altiste

Perrine débute sa formation de musicienne en terres savoyardes par le violon, la poursuit à l’alto sous l’égide bienveillante de grands professeurs parisiens, et l’approfondit sur les bords de Saône au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon. Elle en profite pour s’exiler une année à l’Université de Montréal. Des professeurs aguerris, C. Gormand, P. Tournier, M. Michalakakos, I. Lequien, J.-P. Vasseur, C. Desjardins, F. Lamarre et P. Robeau l’accompagneront pendant ces vingt années d’apprentissage. Perrine aime jouer à plusieurs, qu’importe que l’on soit deux ou cent vingt. Elle profitera donc de ses années d’études pour intégrer des ensembles de jeunes musiciens, comme l’Orchestre de la Francophonie ou le Gustav Mahler Jugendorchester. Curieuse du potentiel de métissage de sa formation classique, elle collabore avec des groupes de chansons (Traquenard Prod), la compagnie du Théâtre du Tricorne, et d’autres mélanges occasionnels. Actuellement en formation pédagogique au CNSMD de Lyon, elle co-organise l’académie originale « Jouons à l’Opéra » de l’ensemble Kaïnos (Ain).

En concert : 

Les Griffonés

LES GRIFFONÉS

Alice Baudoin : clavecin, flûte à bec, chant
Anne-Lise Binard : alto, danse, chant
Renaud Charles : flûtes traversières, danse, chant

Le trio Les Griffonés voit le jour en 2013 à l’occasion de la création du spectacle Sarabanda por Bulería au festival Orgue en Ville de Besançon. Il est la réunion de trois musiciens éclectiques qui s’aventurent avec audace à faire dialoguer la musique et la danse baroque avec la musique et la danse flamenco. En 2014, l’ensemble crée, en étroite collaboration avec l’organiste Pierre-Yves Fleury, Cantata flamenca, fantaisie flamboyante où s’entremêlent la musique de Jean-Sébastien Bach et le flamenco. Parallèlement, il reprend à plusieurs reprises son premier opus sur les scènes lyonnaises du Théâtre du Fou et du Café-Théâtre de la Boîte à Gants, tout en recherchant la rencontre avec le public qui fréquente d’autres lieux (bar le Coquillage à Blanzy, Saône-et-Loire).

En concert : 

Florent Féral et Julien Gaudinière

Florent Féral et Julien Gaudinière

Florent Féralpiano.
Julien Gaudinière, piano.

« …par une douce soirée de ce bel été, le récital des jeunes virtuoses ravit le nombreux public. […] Pétillante, tourbillonnante, éclatante, l’interprétation des duettistes nous enchante… »

Le petit journal (31), 11 juillet 2015

 

Créé il y a bientôt 10 ans, le duo Féral Gaudinière se démarque par l’énergie communicative qu’il déploie et l’incroyable complicité de ces deux musiciens.

Tous deux doctorants en interprétation pianistique à l’Université de Montréal, ils sont régulièrement invités à se produire, tant en France qu’au Québec.

Le duo possède un large répertoire allant de Mozart à Gershwin, en piano à 4 mains ou 2 pianos. Il exploite ainsi une large palette sonore pouvant faire se cotoyer la finesse et la plus tendre délicatesse à d’intenses et entraînants tourbillons d’énergie.

La saison 2016-2017 du duo sera entre autres marquée par l’enregistrement d’un premier disque autour des contes pour enfants et de la danse, ainsi que par l’invitation à jouer le Concerto pour 2 pianos de Mozart avec l’Orchestre de la Cité d’Ingres de Montauban.

En concert : 

Ji-Youn Foucher

Ji-Youn Foucher

choriste

Ji Youn Foucher née à Séoul en Corée du Sud. Elle s’est consacrée très jeune à l’étude du piano, du violoncelle, du théâtre et de la danse. Elle rentre à l’Université Nationale de Chonbuk où elle obtient une licence de musique puis travaille pour le Korean Baroque Chamber Ensemble.

Depuis son arrivée en France, elle intègre le Conservatoire Régional de Tours dans la classe de Noémi Rime. Après obtention d’un diplôme régional d’études musicales de chant à ‘l’unanimité avec les félicitations du jury’ en 2015, elle se perfectionne auprès de Sara Mingardo en Italie.

Elle se produit régulièrement en concert avec des répertoires allant du baroque au contemporain, Bizet – ‘Carmen’ avec L’Harmonie de l’Armée de l’Air (Direction: Claude Kesmaecker), Telemann -‘Deutsches magnificat’ avec Les chœurs de Bourges (Direction : Catherine Thérode-Laurent), Bernstein – Anita de ‘West side story’, Berio – ‘Folk songs’ (Direction : Gildas Harnois) et dans le chœur de L’Opéra de Tours ainsi que les projets contemporains ‘Sur les poèmes de Rilke’ avec des instruments traditionnels coréens.

En concert : 

Sylvain Devaux

Sylvain Devaux

Hautbois

Après avoir obtenu ses prix de hautbois et de percussions au CRR de Paris, Sylvain Devaux intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) en 2011, dans la classe de D.Walter, et bénéficie également de l’enseignement de J.Tys. Il obtient en 2011 le second prix national du concours de hautbois du Lions Club.

Se produisant régulièrement en orchestres symphoniques comme l’Orchestre Symphonique de l’Aube, l’Orchestre du Capitole de Toulouse ou l’Ensemble Intercontemporain, il est également soucieux d’explorer des horizons musicaux différents. En effet, il est un des membres fondateurs et hautbois solo de l’Esemble Furians, au sein duquel il participe régulièrement aux Concerts de l’Improbable de J-F Zygel au Châtelet, mais s’implique aussi dans la création de spectacles originaux mis en scène, comme Des animaux et des hommes, créé pour le festival Des mots et des notes.

La musique de chambre tient également une place très importante parmis ses projets musicaux puisqu’il participe à plusieurs reprises à l’Academie de musique de chambre de St-Cézaire, au cours de laquelle il se produit avec les membres de l’Ensemble Calliopée. Après de nombreux récitals de musique de chambre (Ensemble à vents du Conservatoire de Paris, Vents de l’Ensemble Furians..), ou encore avec le pianiste M. Lamboley, c’est tout naturellement et avec beaucoup de complicités musicales et humaines qu’il s’associe avec le pianiste Guillaume Sigier pour des récitals, comme lors du Festival International de Kyoto en mai 2013.

En concert : 

Médéric Debacq

Médéric Debacq

Basson

Médéric est diplômé du CRR de Lille en basson, clavecin, musique de chambre, musique ancienne et écriture.
En 2003, il est admis au CNSMD de Paris dans la classe de Marc Trenel et obtient en 2007 un prix de basson allemand et de musique de chambre tout en continuant à enrichir sa formation par la pratique du basson baroque et du chant grégorien. Il intègre ensuite le cycle de perfectionnement bois concertiste dans les classes de Gilbert Audin et Lionel Bord avant d’effectuer en 2010 un Master Orchestre à la HEM de Genève chez Alfonso Venturieri. Médéric aura l’occasion de jouer régulièrement en soliste (concerto pour basson de Mozart avec l’orchestre du CRR de Lille, concertante de Pleyel avec l’Orchestre des Lauréats du CNSMD, etc) et d’enregistrer en 2008 le Grand Concerto pour basson de Hummel avec orchestre.

Parallèlement à ces études, il obtient en 2005 un poste de bassoniste à l’orchestre de la Gendarmerie Mobile, et joue en 2012 en tant que basson solo à l’Ulster Orchestra (Irlande du Nord). Il se produit également souvent au sein des plus prestigieuses formations telles que l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Paris, l’Opéra National de Paris, l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, etc… sous la baguette des plus grands chefs.

Médéric s’investit pleinement dans la création et la diffusion du répertoire contemporain. Il est d’ailleurs membre de l’ensemble Multilatérale, de l’ensemble C Barré et travaille avec l’ensemble Cairn et Musicatreize. Il est également co-créateur de la compagnie Espace Public réunissant danseurs, musiciens et comédiens dans un soucis de partage et de médiation auprès de publics variés.

Passionné par l’enseignement qui nourrit quotidiennement sa carrière d’interprète, Il est actuellement en formation diplômante à l’enseignement au CNSMD de Lyon et enseigne au CRD de Bourg-la-Reine/Sceaux.

En concert :