Louis Zaitoun 

LOUIS ZAITOUN

Ténor

Passionné de chant lyrique, Louis Zaitoun obtient une Licence en musicologie à la Sorbonne. Il intègre le Chœur de l’Armée Française puis il est reçu à la Haute École de Musique de Lausanne où il obtient son Master avec la mention très bien. Il est lauréat du Concours d’opéra de Béziers (2e prix) et du Concours International Accademia Belcanto de Graz (Prix d’interprétation). Il se perfectionne actuellement au sein de l’Opéra-Studio de Bern.

Sa voix de ténor lyrique et ses acquis dramaturgiques lui permettent d’aborder une grande variété de rôles et de répertoires, aussi bien dans des opérettes comme Les Brigands d’Offenbach et Chilperic d’Hervé, que dans des œuvres du belcanto comme Rita de Donizetti, ou des œuvres plus dramatiques comme Tosca de Puccini.

Louis chantera le rôle du Comte de Mantoue dans Rigoletto à Grenoble (détails) en mai 2016 et Rodolfo dans La bohème au Victoria Hall de Genève (détails) en juin 2016.

En concert : 

Marie Wacquez

Marie Wacquez

Clarinette

Il aura fallu près de 17 ans avant que Marie ne découvre la clarinette. D’abord attirée par le piano, elle entend, à 10 ans, le son d’une toute jeune fanfare dans les rues de son village et commence donc le saxophone pour rejoindre cette bande de joyeux lurons de L’Orchestre à Vingt Centimes. Après avoir également gouté aux joies de la flûte et du trombone, elle commence, presque par hasard, la clarinette.

Très vite elle intègre le conservatoire de Tours, puis de Montpellier où elle obtient son Diplôme d’Études Musicales, non sans quelques pitreries et projets rocambolesques transdisciplinaires. En 2013, une rencontre fortuite dans un escalier avec le clarinettiste américain David Krakauer la convainc de pousser ses études musicales à l’international. Elle entre alors à l’Université de Montréal, dans la classe d’André Moisan où elle a obtenu, en 2015, un Bachelor of Arts. Marie aime les projets originaux et ambitieux, qui font se cotoyer les arts. Son nouveau défi, la création du festival Va Jouer Dehors, la pousse désormais à s’orienter davantage vers la gestion culturelle, sans pour autant lui faire oublier la pratique instrumentale.

En concert : 

Gertrudis Vergara-Veliz

Gertrudis Vergara-Veliz

choriste

Née à Cuba, Gertrudis Vergara-Veliz réalise des études de piano, direction de chœur, direction d’orchestre et chant à l’ENA, puis à l’ISA de La Havane. Elle est la cofondatrice des deux premiers ensembles de musique ancienne à Cuba : Ars Longa et El Premio ainsi que membre du Chœur National de Cuba et du chœur Entrevoces. En France, Gertrudis poursuit des études de Chant Baroque au CRR de Metz, dans la classe de Monique Zanetti, puis de Chant Renaissance au CRR de Tours, dans la classe de Véronique Bourin. Elle Obtient une licence en Musique et Musicologie, suivie du master en Patrimoine Culturel Immatériel au CESR de Tours. Elle se produit actuellement au sein de l’ensemble Artemysia.

En concert :

L’Ombra, Ugo Bottachiari

L’Ombra,Ugo Bottachiari Opéra de chambre pour deux solistes, chœur de femmes et orchestre L’Ombra, œuvre du compositeur italien Ugo Bottachiari offre énormément d’avantages, tant pour sa logistique « légère » qu’en termes de médiation vis-à-vis du public. Elle met en scène deux personnages solistes ainsi qu’un quatuor...

Trio SR9

TRIO SR9

Nicolas Cousin, percussions.
Paul Changarnier, percussions.
Alexandre Esperet, percussions.

Le Trio SR9 défend une vision créative de la percussion occidentale actuelle. Attaché au patrimoine musical classique, il s’engage activement dans la relecture et la transcription d’œuvres de grands compositeurs. C’est dans cette démarche qu’il a mené un travail sur la musique de Jean-Sébastien Bach.

Depuis sa création en 2010 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, le Trio SR9 s’est produit sur de nombreuses scènes et festivals français et étrangers. Il remporte en 2012 le Concours International du Luxembourg : Premier prix, Prix de la presse et Prix du Public.

La curiosité de ces trois musiciens, Paul Changarnier, Nicolas Cousin et Alexandre Esperet, les amène aujourd’hui à investir de manière multiple le monde du spectacle. Ils collaborent avec des artistes de tout horizon et explorent d’autres champs artistiques tels que la danse et le théâtre, qu’ils croisent à travers des créations interdisciplinaires.

Lors de l’édition 2015 des Journées GRAME de Lyon, le Trio SR9 créé son premier spectacle, MACHINE(s), avec les compositeurs Pierre Jodlowski et Benoit Montambault. La même année, il monte C O R P O R E L S, performance réunissant différentes écritures contemporaines autour du mouvement.

Le Trio SR9 est sponsorisé par ADAMS Percussions et RESTA-JAY Percussions.

Il est également soutenu par la SPEDIDAM et le GRAME Centre National de Création Musicale.

En concert : 

Trio SD3

Trio SD3

Simon Denizart : piano
Jeanne Corpataux-Blache : contrebasse
Simon Bellemare : batterie 

Originaire de Créteil, le pianiste français Simon Denizart arrive en 2011 à Montréal. À l’Université, il rencontre Jeanne et Simon, tous deux originaires de Sherbrooke et Drummondville. Très vite, les trois musiciens reprennent des pièces des trios qu’ils admirent : Esbjorn Svensson Trio, Avishai Cohen, Tigran Hamasyan ou Keith Jarrett puis travaillent sur un répertoire original à partir des compositions du pianiste. Sélectionné pour le concours de la relève du Festival de Rimouski 2014, le trio obtient le prix du public. Suite à ce prix, le Trio part en tournée pour une vingtaine de dates à travers le Québec (Gaspésie, Bas-Saint-Laurent, Saguenay, Estrie…), la rencontre avec le public est immédiate. Empreint de jazz européen et de world music, SD3 joue une musique douce, sensible et énergisante, parsemée de mélodies subtiles et accessibles.

En concert : 

Le Théâtre du Tricorne

Le Théâtre du Tricorne

Adrien Bernard-Brunel, comédien
Éléonore Guillaume, piano

La compagnie du Théâtre du Tricorne, qui s’est formée peu à peu autour de son fondateur et metteur en scène, Adrien Bernard-Brunel, a exploré une dizaine d’œuvres du répertoire : Huis clos de J.-P. Sartre (2001), La leçon (2001) et La Cantatrice Chauve (2002) de E. Ionesco, L’ours et La demande en mariage (2003) de A.Tchékhov, En attendant Godot de S. Beckett (2004) puis enfin Le Misanthrope de Molière (2007).

En 2008, commence la collaboration avec Eléonore Guillaume, musicienne et compositrice. Suite à cette rencontre, l’envie de mêler davantage théâtre et musique oriente le Tricorne vers la recherche d’esthétiques nouvelles. En 2012, la compagnie crée 24 fleurs du Mal, un projet de récital pour pianiste et comédien autour des 24 préludes pour piano de F. Chopin et de poèmes extraits des Fleurs du Mal de C. Baudelaire.

En concert : 

Élise Touret

ELISE TOURET

Scénographe

Élise Touret a passé son enfance à Monthou-sur-Bièvre. Grâce à son père sculpteur, elle a toujours été en contact avec les arts visuels et l’organisation de l’espace, en participant à la mise en espace d’expositions. En pratiquant le théâtre et la musique dans une fanfare de rue, l’Orchestre à Vingt Centimes, elle s’est passionnée pour le travail de la scène. Ses expériences personnelles l’ont dirigée vers des études artistiques. Elle a étudié à l’École Supérieure des Arts Appliqués et du Textile (ESAAT) de Roubaix en Design de Communication de l’Espace et Volume, et aujourd’hui elle se spécialise dans la scénographie théâtrale et le travail de la lumière de scène à l’Académie des Beaux-Arts de Rome, tout en s’aventurant dans le monde entier.

En concert : 

Laura Sandrin

Laura Sandrin

Flûtiste

Globe-trotteuse dans l’âme, la flûtiste belgo-italienne de 25 ans fait ses débuts orchestraux à l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg à l’âge de 19 ans, avec qui elle se produira également en soliste l’année suivante. Membre fixe de l’EUYO (2011-2013) et du Verbier festival Orchestra (2013-2015), elle joue dans les plus prestigieuses salles en Europe et aux USA sous la baguette de chefs tels que Valery Gergiev, Charles Dutoit, Ivan Fisher, Daniel Harding,… Académiste, puis remplaçante au Netherlands Philharmonic et au Rotterdam Philharmonic (flûte solo), elle est fraîchement diplômée du conservatoire d’Amsterdam, (Prof. Kersten McCall & Vincent Cortvrint) et complète sa formation à l’Academia Nationale Santa Cecilia de Rome (Prof. Andrea Oliva).

On l’entend régulièrement à la radio (Jeune soliste 2015 de la radio Musiq3) et dans divers festivals comme celui de la Biennale di Venezia ou de Zermatt avec le Scharoun Ensemble du Berliner Philharmoniker.

De janvier à juin 2016, elle est artiste en résidence à Rome à l’Academia Belgica et directrice artistique du cycle « Musaïca ».

En concert : 

Antoine Sanchez

Antoine Sanchez

Contrebasse

Antoine Sanchez grandit sur les bords du lac Léman, à Evian, où il apprend d’abord la batterie, puis ensuite le saxophone. Remarqué pour la qualité de son jeu, il entre rapidement au Conservatoire de musique d’Annecy dans les classes de Christian Charnay et de Fabrizio Mancuso. Son incroyable sensibilité musicale lui vaut une place dans le quatuor Scordatura.
Sans vouloir se limiter à un instrument, il s’initie à la contrebasse au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Montpellier puis rentre au CRR de Rouen en Cycle d’Orientation Professionnel (COP), où il termine ses études en cursus classique ainsi qu’en jazz.
Il joue parallèlement dans des formations rock, en tant que guitariste/chanteur ; et participe à la production de musiques de film, en collaboration avec Zikali.
Antoine est aujourd’hui musicien-enseignant à Rouen, à l’école de musique de Bourgtheroulde ainsi qu’au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Grand-Couronne.

En concert : 

Camille Royer

CAMILLE ROYER

choriste

Mezzo-soprano à la voix lumineuse et agile, Camille Royer est reconnue pour son expressivité, sa musicalité, son engagement et sa sensibilité.

Camille se consacre depuis 2011 au répertoire de mezzo-soprano : elle incarne avec autant de passion et de bonheur les rôles de jeune femme (Dorabella, Cenerentola, Cendrillon) ou de jeune homme (Cherubino, Siébel, Lazuli). Elle a notamment interprété Adalgisa dans Norma de Bellini, Fragoletto dans Les Brigands d’Offenbach, Hänsel dans Hänsel et Gretel de Humperdinck et le rôle-titre de Pelléas et Mélisande de Debussy, ainsi que créé le rôle de Tajëëw dans Viaje, opéra de chambre de Javier Torres Maldonado créé en 2014 au festival Cervantino. Elle chante également en ensemble vocal, notamment avec le Cortège d’Orphée (dir. Anthony Lo Papa).

Cherchant constamment à développer présence et authenticité dans l’expression vocale et scénique, Camille se perfectionne aujourd’hui auprès de Cynthia Jacoby et Robert Expert, et pratique avec ardeur et joie le théâtre physique et le clown.